Graphisme, webdesign, no-code et formations

Community Organizing Italia

Community Organizing Italia est l’association de référence en Italie pour la pratique de l’organisation collective (community organizing donc 🙂

Née en 2017 et liée à l’école Alinskienne, elle rassemble les praticiens Italiens tant sur le terrain que dans les universités. Leurs accompagnement et formations, d’une grande richesse, sont plébiscitée par des militant·es sur des sujets aussi variés que le racisme, la re-végétalisation des espaces urbains ou encore la gestion des déchets, avec un angle toujours basé sur les relations humaines et la re-construction de communautés de solidarités et de valeurs.

Ca a été un honneur pour moi que de collaborer avec cette association dans mon pays d’adoption.

 

Missions

Modernisation de l’identité graphique

J’ai repris le logo et les typographies afin de redonner un coup de jeune à l’identité de l’association. 

 

Refonte du site web et du blog

Le site web existant était un template lié à l’application Nation Builder. Peu flexible et un brin laissé à l’abandon, le site ne permettait pas de comprendre la diversité des actions de l’association. Je suis repartie de 0 sur WordPress pour créer un site à l’image de l’organisation : pédagogique et ouvert !

Le challenge était de valoriser les contenus produits par les équipes sur l’aspect recherche, tout en donnant une vraie place aux expérimentations de terrain, avec humilité et clarté.

 

Application no-code

La seconde partie de la mission a été de développer un outil de gestion des contacts et des relations. Celles-ci sont en effet au centre du travail des organisateur·ices. 

 

Formation aux outils

Comme à mon habitude, j’ai créé tous les outils nécessaires pour que les membres de l’association puissent utiliser et faire évoluer leurs outils en fonction de leurs besoins. Tutoriels, screencasts, temps de formation en direct… Tout a été mis en œuvre pour assurer cette autonomie. 

"La maturité, c'est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant."
Friedrich Nietzsche